En 1989, l’Agence spatiale américaine (NASA) a mené un projet visant à étudier les moyens de purifier l’air dans des environnements hermétiques tels que les stations spatiales.

Elle a conclu qu’il existait un certain nombre de plantes qui, en plus d’absorber le dioxyde de carbone et de libérer de l’oxygène par photosynthèse, contribuaient également à éliminer les polluants organiques tels que le benzène, le formaldéhyde et le trichloréthylène.

La recherche a depuis été révisée pour analyser l’effet dans d’autres espaces tels que les maisons ou les bureaux et, bien qu’ils concluent que des recherches supplémentaires sont encore nécessaires pour tester l’efficacité dans ces environnements plus complexes avec un plus grand échange de substances, ils concluent que les plantes suivantes ont la capacité d’éliminer les polluants et donc de purifier l’air. Il s’agit des plantes suivantes :

Pothos

pothos

Il s’agit d’une plante d’intérieur très attrayante et facile à entretenir. Il s’agit d’une plante grimpante, parfaite pour être suspendue sur une petite étagère ou placée sur un tabouret. Cette plante persistante en forme de cœur, originaire d’Asie du Sud-Est, nécessite peu de soins.

Très rustique, elle a besoin de lumière indirecte et de peu d’arrosage, il faut donc laisser le substrat sécher complètement entre deux arrosages.

Spathiphyllum

Spathiphyllum

Appelée aussi lys de la paix ou berceau de Moïse, c’est une plante d’intérieur à feuilles vertes et à fleurs blanches, vivace, qui vient d’Amérique du Sud. Elle a besoin d’une bonne lumière mais pas d’un ensoleillement direct et s’adapte à tous les environnements et à tous les types de sol.

Lire aussi :  4 conseils infaillibles pour organiser votre cuisine et en finir avec le désordre

Elle est facile à entretenir, elle a besoin d’un arrosage modéré, plus abondant au printemps et en été, de façon à ce que le sol soit toujours humide. Il faut tenir compte du fait qu’elle est toxique pour les animaux domestiques.

Sansevieria

Sansevieria

Appelée aussi lance africaine, la sanseviera a des feuilles charnues, pousse verticalement, occupe peu d’espace et n’a pratiquement pas de tige. Elle nécessite peu de soins et est très dépurative des toxines présentes dans l’environnement.

Elle a besoin de peu d’eau et apprécie un substrat épais et très poreux pour éviter que les racines ne se gorgent d’eau. Elles sont faciles à entretenir et s’adaptent à la température moyenne de la maison.

Palmier bambou

Palmier bambou

Il s’agit d’une grande plante originaire du Mexique. Elle peut atteindre trois mètres de haut, avec de longues tiges allongées ornées de 10 à 15 feuilles vertes.

Il est préférable de ne pas la placer en plein soleil, mais à l’ombre, avec un pot bien drainé et un arrosage modéré. Attention aux parasites, notamment à l’araignée rouge.

Ficus robusta

Ficus robusta

C’est une plante facile à cultiver qui nécessite peu de soins, ce qui la rend idéale pour les débutants. Elle tolère mieux la chaleur que le froid, il est donc conseillé de ne pas l’exposer à des températures inférieures à 14 °C. Elle ne doit pas non plus être exposée à des courants d’air froid.

Elle ne doit pas non plus être exposée aux courants d’air froid et doit être exposée à beaucoup de lumière, mais pas à la lumière directe du soleil. Il faut l’arroser une fois par semaine en hiver et tous les trois ou quatre jours en été. Le ficus robusta ne doit être taillé que lorsqu’il devient trop grand.

Lire aussi :  Créez une ambiance scandinave dans votre chambre : Astuces pour un cocon douillet et reposant

Caroline Lopez est une experte en décoration d’intérieur et en aménagement, passionnée par la création d’espaces harmonieux et fonctionnels. Avec des années d’expérience dans le domaine, elle partage ses connaissances et ses idées pour vous aider à transformer votre maison en un cocon apaisant.

Comments are closed.