logo univers maison

Les murets en parpaing sont une solution populaire pour structurer et délimiter les espaces extérieurs comme les jardins. En plus d’être esthétiques, ils offrent robustesse et durabilité. Cet article détaille les différentes étapes pour construire un muret de jardin en parpaing, depuis la préparation des fondations jusqu’à l’élévation du muret.

Construire un muret en parpaing : planification et choix des matériaux

Avant de commencer la construction, il faut évaluer le terrain où sera érigé le muret. Une inspection minutieuse permet de détecter la nature du sol et les éventuelles zones instables. Cette phase inclut également la mesure de l’espace disponible et la définition de la hauteur souhaitée pour le muret.

Le choix des bons matériaux est crucial pour garantir la durabilité du muret. Les parpaings se déclinent en plusieurs tailles et formes, sélectionnez ceux qui correspondent le mieux à votre projet. Le béton est nécessaire pour les fondations et peut être choisi en fonction de sa résistance et de son temps de séchage.

  • Parpaings standards (20x20x50 cm)
  • Ciment
  • Sable et gravier
  • Aciers pour armatures

construire muret de jardin en parpaing

Travaux préliminaires : creuser et préparer les fondations

Marquez au sol l’emplacement exact du futur muret à l’aide de cordeaux et de piquets. Veillez à ce que les lignes soient bien droites et les angles parfaitement alignés. Cette étape permet de visualiser clairement les dimensions du muret et facilite le travail de creusement.

Lire aussi :  Ne laissez plus les chenilles processionnaires envahir votre jardin : Voici comment vous en débarrasser rapidement

La profondeur des fondations doit généralement représenter un tiers de la hauteur du muret prévu. Pour un muret de 120 cm, une profondeur de 40 cm est recommandée. La largeur des fondations dépasse légèrement celle des parpaings, assurant ainsi une meilleure stabilité. Continuez avec le nettoyage de la tranchée en retirant tous les débris.

Couler les fondations en béton pour le muret

Le dosage du béton est important. Un bon mélange est généralement composé de quatre parties de sable, une partie de ciment et deux parties de graviers, additionnés d’eau. Mélangez ces composants assez longtemps pour obtenir une consistance homogène.

Un coffrage est nécessaire pour maintenir le béton frais pendant son durcissement. Confectionnez-le à partir de planches en bois, formant ainsi un moule autour de la tranchée. Assurez-vous qu’il soit correctement aligné afin de donner aux fondations une forme régulière.

Versez le béton dans le coffrage en veillant à éliminer toute poche d’air grâce à une truelle ou à une barre en fer. Utilisez ensuite une règle de maçon pour égaliser la surface. Laissez sécher le béton pendant environ une semaine avant de poursuivre la construction. Ce délai est indispensable pour garantir la solidité future du muret.

Montage des parpaings : élévation du muret

Commencez par disposer les premiers parpaings sur les fondations en béton. Assurez-vous de leur alignement en utilisant un niveau à bulle. L’ajout d’un cordeau guide facilitera également cette tâche. Appliquez une couche de mortier épaisse pour poser les parpaings et ainsi bien les sceller entre eux.

Poursuivez l’élévation en disposant les parpaings en quinconce, ce qui assure une meilleure répartition des charges. Chaque parpaing doit être posé sur une couche de mortier fraîchement préparée. Vérifiez fréquemment le niveau et l’aplomb pour garantir un résultat esthétique et durable.

Lire aussi :  Comment choisir un système d'arrosage automatique pour votre jardin ?

Pour renforcer davantage le muret, insérez des fers torsadés entre les parpaings de chaque deuxième ou troisième rangée. Ces armatures augmentent la résistance du mur face aux mouvements du sol et autres pressions externes.

  • Insérer les fers verticaux dans les angles
  • Ajouter des barres horizontales après trois rangées

construction muret jardin parpaing

Finitions : protection et esthétique

Une fois la dernière rangée de parpaings posée, laissez sécher le muret pendant encore quelques jours. Ce laps de temps garantit une bonne adhérence du mortier et une parfaite stabilisation. Ensuite, appliquez un enduit protecteur sur toute la surface, protégeant ainsi le mur des intempéries.

La touche finale consiste à peindre ou crépir le muret selon vos préférences esthétiques. Il est possible aussi d’ajouter des éléments décoratifs comme des plantes grimpantes ou des éclairages encastrés, sublimant votre espace extérieur et accentuant l’effet visuel.

Construire un muret de jardin en parpaing est un processus qui demande patience et précision. Suivez attentivement chaque étape, de la préparation du terrain à la finition, pour assurer un résultat solide et durable. Votre jardin bénéficiera ainsi d’une structure élégante et fonctionnelle.

Marie Davin est une passionnée d'aménagement d'intérieur, d'optimisation d'espace, de travaux de rénovation et d’amélioration de l’habitat. Elle vous partage ses astuces d'entretien, de bricolage et de rénovation.

Comments are closed.