logo univers maison

Chauffage d’appoint : Pourquoi est-ce une fausse bonne idée ? Les dangers exposés !

ParCaroline Lopez

mars 14, 2024
dangers chauffage d'appoint

Les appareils de chauffage d’appoint ont pour but de compléter ou de remplacer temporairement le chauffage central en cas de besoin. Ils sont souvent utilisés en période de grand froid ou lors d’un problème avec le système principal. Cependant, leur utilisation peut présenter des risques si les précautions d’usage ne sont pas respectées.

Risque d’incendie et de monoxyde de carbone

L’une des principales préoccupations liées au chauffage d’appoint est le risque d’incendie. En effet, certains modèles peuvent provoquer un feu s’ils entrent en contact avec des matériaux inflammables ou s’ils sont laissés sans surveillance.

De plus, ces dispositifs peuvent également émettre du monoxyde de carbone, un gaz inodore, incolore et mortel en cas d’inhalation prolongée.

Surcharges électriques et coûts énergétiques

Outre les questions de sécurité, l’utilisation de chauffages d’appoint entraîne souvent des surcharges électriques et une augmentation significative de la consommation d’énergie. La plupart fonctionnent grâce à de l’électricité, ce qui peut engendrer des factures importantes pour les ménages qui y ont recours régulièrement.

Un marché européen de l’électricité sous le feu des critiques

Le marché européen de l’électricité, qui régule les tarifs, suscite actuellement de nombreuses critiques.

Les consommateurs dénoncent des factures d’énergie de plus en plus salées malgré un mécanisme de bouclier tarifaire destiné à protéger les ménages les plus vulnérables.

Face à cette situation, certains sont contraints de se tourner vers des solutions de chauffage d’appoint pour pallier les défaillances de leur système de chauffage central.

Les passoires énergétiques, une menace grandissante

Selon BFM TV, le nouveau Diagnostic de Performance Energétique (DPE) et le nombre de logements classés comme passoires thermiques constituent une véritable bombe à retardement.

Le nombre réel de ces habitations serait en effet largement sous-estimé, notamment en raison du dispositif mis en place depuis juillet 2021. Cette situation préoccupante incite toujours plus de personnes à recourir aux chauffages d’appoint pour se chauffer.

Un gouvernement alerté mais qui tarde à agir

Malgré les appels et alertes de la part de différentes organisations et médias, le gouvernement tarde à prendre des mesures concrètes pour remédier à ce problème.

Les solutions proposées ne répondent pas suffisamment aux enjeux soulevés par les passoires énergétiques et les risques liés à l’utilisation excessive des chauffages d’appoint.

Précautions simples à adopter face au chauffage d’appoint

  • Ne pas laisser fonctionner l’appareil sans surveillance : Eviter d’allumer un chauffage d’appoint lors de vos absences et éteignez-le avant de vous coucher.
  • Installer correctement le dispositif : Assurez-vous que les équipements soient placés sur une surface plane, stable et non inflammable, loin des rideaux ou autres objets pouvant prendre feu.
  • Ventiler régulièrement : Ouvrez les fenêtres quelques minutes chaque jour pour renouveler l’air intérieur et évacuer d’éventuelles émissions toxiques.
  • Miser sur la prévention : Installez un détecteur de fumée et un détecteur de monoxyde de carbone à proximité de l’appareil afin d’être rapidement alerté en cas de danger.

En conclusion, face aux risques représentés par les chauffages d’appoint et à la situation préoccupante quant aux passoires énergétiques, il est essentiel que les pouvoirs publics agissent rapidement pour proposer des solutions durables et adaptées à tous les ménages, tout en respectant les exigences environnementales.

ParCaroline Lopez

Caroline Lopez est une experte en décoration d’intérieur et en aménagement, passionnée par la création d’espaces harmonieux et fonctionnels. Avec des années d’expérience dans le domaine, elle partage ses connaissances et ses idées pour vous aider à transformer votre maison en un cocon apaisant.