logo univers maison

L’une des raisons les plus importantes de tailler un cognassier est d’encourager la production de fruits. Dans le billet précédent, nous avons examiné les techniques de taille du loquat, et c’est maintenant au tour du cognassier.

Quand faut-il le tailler et quelles sont les techniques à utiliser ? Nous répondrons à toutes ces questions dans cet article, mais nous verrons d’abord pourquoi la taille est importante.

Pourquoi est-il important de bien tailler son cognassier ?

Les objectifs de la taille du cognassier sont les suivants :

  • Contrôler le développement de l’arbre.
  • Améliorer la quantité et la qualité de la récolte.
  • Favoriser la lumière et l’aération dans la couronne et à l’intérieur de l’arbre.
  • Éliminer les vieilles branches qui peuvent abriter des parasites, ainsi que les branches sèches, cassées ou abîmées.

Les jeunes coings sont taillés au cours des premières années pour déterminer leur forme. La forme de l’arbre est vitale car elle peut affecter la quantité et la qualité de la récolte, la facilité de cueillette et d’autres activités agricoles.

Les coings adultes sont taillés pour conserver leur forme et pour dégager l’intérieur de l’arbre fruitier afin de permettre à la lumière du soleil de pénétrer et d’améliorer l’aération. Toutes ces opérations sont bénéfiques pour la production future du fruit. La taille des cognassiers adultes se fait tous les ans ou tous les deux ans.

Il n’existe pas de règle écrite sur la manière de tailler un cognassier, et une bonne taille dépend généralement de l’habileté de l’élagueur. Cependant, il existe quelques critères généraux à respecter lors de la taille des cognassiers. Pour bien faire, nous allons voir tout ce qu’il faut savoir sur la taille des cognassiers. Commençons !

La saison de la taille des cognassiers

La première chose à prendre en compte lors de la planification de la taille des cognassiers est le gel. Le cognassier, comme les autres arbres fruitiers, subit des dommages aux tissus si le gel survient après la taille.

Par conséquent, lorsque des températures basses (proches de 0º) sont prévues, la taille doit être reportée jusqu’à ce que le risque soit réduit. La taille doit être planifiée de manière à coïncider avec la période de moindre activité et de moindre croissance de l’arbre.

En général, le meilleur moment pour tailler les coings est le début du printemps, avant que l’arbre ne redevienne actif et tant qu’il n’y a pas de risque de gel. Cela permet de réduire la perte de sève et, comme l’arbre est proche de la phase de croissance, les blessures cicatrisent rapidement. Sous les climats où les hivers ne sont pas très froids, la taille en automne peut être une bonne option.

Lire aussi :  Calendrier d'entretien du gazon : un guide mois par mois pour une pelouse parfaite

Si les tailles importantes telles que la taille de formation, de production ou de renouvellement doivent être effectuées pendant les saisons froides, ce n’est pas le cas de la taille en vert. Une bonne période pour la taille en vert d’un cognassier se situe au début ou au milieu de l’été, c’est-à-dire au moment de l’année où le cognassier est le plus chaud.

taille de l'arbre cognassier

De quels outils a-t-on besoin pour tailler un cognassier ?

Pour tailler les cognassiers, nous aurons besoin d’une série d’outils, en fonction de la taille de l’arbre et du type de taille. Voici une liste de quelques outils à utiliser pour tailler les cognassiers :

Le sécateur

Il en existe plusieurs types : le sécateur à une main, qui permet de couper les tiges jusqu’à 2,5 cm de diamètre. Ce sécateur est recommandé pour la taille en vert. Et le sécateur à deux mains, avec lequel on peut couper des branches jusqu’à 5 cm de diamètre.

Scie

Utilisée pour scier des branches de 5 à 20 cm de diamètre. Pour les branches et les troncs plus gros, nous aurons besoin d’une tronçonneuse.

Tronçonneuse

Elles sont utilisées pour couper des bûches épaisses de plus de 20 cm. Il existe des tronçonneuses électriques qui fonctionnent sur batterie ou sur cordon d’alimentation, et des tronçonneuses à essence. Ces dernières sont plus puissantes.

Lopper haut

C’est le nom donné aux cisailles, scies ou tronçonneuses à manche télescopique qui permettent d’atteindre les branches les plus hautes. Avec ces outils, nous pouvons couper des branches à une hauteur d’environ 5 à 6 m.

Escabeau

Il est important de respecter les règles de sécurité et de ne pas se tenir en équilibre sur l’escabeau. N’oubliez pas de vous tenir quelques échelons plus bas et que votre taille ne doit pas dépasser le dernier échelon. Les chutes de hauteur sont dangereuses dans ce type de travail.

Les éléments de sécurité tels que les gants, les lunettes, l’équipement, les bottes, etc…. N’oubliez pas de vous protéger et de travailler en toute sécurité.

Il est conseillé de désinfecter les outils de coupe avant la taille. Cela permettra de prévenir les maladies des arbres fruitiers.

Comment tailler un cognassier ?

La première chose à savoir pour tailler un cognassier est le type de taille que l’on va effectuer, et pour cela il faut connaître l’âge de l’arbre. Si le cognassier est jeune, nous opterons pour une taille de formation, plus orientée vers l’établissement de la structure de l’arbre. Si, au contraire, il est mature, nous effectuerons une taille de production, plus orientée vers la production et la facilitation de la récolte des fruits.

Comment tailler un jeune cognassier ?

Comme nous l’avons déjà mentionné, la taille d’un jeune cognassier n’est pas la même que celle d’un cognassier adulte. Mais quand considère-t-on qu’un cognassier passe de la jeunesse à la maturité ? La réponse est relative, car en fonction de facteurs tels que le climat, la région ou la variété, les arbres peuvent vieillir de manière différente. Pour se faire une idée, on peut dire qu’un cognassier atteint sa maturité entre 5 et 10 ans.

Lire aussi :  Comment fixer efficacement une tonnelle au sol sans percer ?

Durant cette phase, la taille permet de guider la croissance de l’arbre. Nous allons maintenant voir quels sont les types de taille à effectuer durant cette phase :

Taille de formation du cognassier

Cette taille a pour but d’établir la structure principale de l’arbre et d’orienter sa croissance. Comme il s’agit d’une taille assez radicale, elle est effectuée lorsque l’arbre est en dormance, c’est-à-dire en automne ou à la fin de l’hiver.

La taille de formation se fait de la manière suivante :

La première année, toutes les branches du cognassier doivent être taillées. Cela permettra aux branches inférieures de germer.

Au cours de la deuxième année, les branches principales doivent être légèrement réduites, jusqu’à 2/3 de leur longueur. Les branches qui poussent à partir de la moitié inférieure du tronc doivent être enlevées et le reste doit être laissé.

La troisième année, on taille les branches principales aux 2/3 de leur longueur et on supprime les branches qui poussent vers le haut de l’arbre.

Taille de fructification du cognassier

Ce type de taille est effectué afin d’établir les principales branches productives.

Dans cette taille, nous choisissons les 3 ou 4 branches principales que nous voulons voir constituer la structure de l’arbre. Ces branches ne doivent pas être trop inclinées, ce qui évitera qu’elles ne se cassent sous le poids à l’avenir.

Nous taillerons ensuite les drageons qui sortent de ces branches et nous les réduirons un peu, en laissant la structure de l’arbre définie.

un coing

Comment tailler un cognassier mûr ?

La taille d’un cognassier mûr a pour but de préserver sa forme et de dégager l’intérieur de l’arbre. On améliore ainsi l’aération et on favorise l’entrée de la lumière. C’est ce qu’on appelle la taille de production. Durant cette phase, on peut également procéder à la taille en vert et à la taille de rajeunissement. Voyons de quoi il s’agit :

Taille de production du cognassier

Ce type de taille a pour but de profiter de l’ensoleillement de la canopée et de maintenir sa forme, afin d’améliorer la qualité et la quantité de la récolte.

Il s’agit de nettoyer et d’éclaircir les branches afin de faciliter l’entrée de la lumière au profit des fruits. Les canopées lobées sont préférables aux canopées sphériques, car elles augmentent la surface d’exposition, ce qui permet de tirer le meilleur parti de la lumière. En outre, nous taillerons également les branches peu productives et celles qui poussent vers l’intérieur de la couronne de l’arbre.

En résumé, l’objectif de la taille de production est d’améliorer le rendement de l’arbre et donc d’améliorer sa production.

Lire aussi :  Le secret des jardins sans arrosage : Ces plantes qui résistent à la sécheresse

Elle s’effectue de la manière suivante :

Tout d’abord, il faut éliminer les plus gros drageons, car ils ne sont pas très productifs et ralentissent le développement correct de la branche. Il ne faut pas éliminer tous les drageons, mais laisser les plus faibles à l’intérieur de l’arbre pour ombrager le bois qui forme la structure du cognassier.

Les branches les plus basses doivent être coupées, car elles reçoivent le moins de lumière et produisent donc des fruits de moins bonne qualité. Il est conseillé de donner à la couronne une forme lobée, avec de nombreuses saillies et protubérances, afin d’augmenter l’exposition et de mieux utiliser la lumière du soleil. Les branches entrelacées à l’intérieur de la canopée, ainsi que celles qui sont abîmées, cassées ou malades, doivent également être taillées.

L’éclaircissement des branches fines doit être évité afin de maintenir le rapport feuilles/bois. On évitera ainsi les excès de bois qui réduisent la capacité de renouvellement des branches productives.

Taille de rajeunissement des cognassiers

La taille de rajeunissement, ou taille de renouvellement, est pratiquée sur les cognassiers de plus de 20 ans, présentant des signes de vieillissement, après avoir produit pendant de nombreuses années. Ces symptômes peuvent être une faible production et une qualité moindre, une perte de feuillage à l’intérieur de l’arbre, des feuilles plus petites et jaunâtres,…

Il s’agit d’une taille drastique pour rajeunir le cognassier, bien qu’elle puisse également être effectuée progressivement.

Taille drastique de rajeunissement

Dans le premier cas, il s’agit d’enlever tout le feuillage de l’arbre, en laissant pratiquement la base du tronc et les branches principales pour qu’elles repoussent.

Taille de rajeunissement progressive

Elle consiste à tailler depuis le sommet de la couronne jusqu’à la base des branches. Elle se fait par phases, tous les 3 ans on coupera une des quatre branches principales de l’arbre.

Taille en vert du cognassier

En été, on peut procéder à une taille de renouvellement ou taille en vert. Bien qu’elle puisse être effectuée à tout moment de l’année, elle est généralement réalisée à la fin du mois d’août, lorsque le cognassier est à peine actif en raison des températures élevées.

Cette opération permet de contrôler la croissance des drageons, en éliminant ceux qui ne sont pas utiles pour le cognassier.

coing fruit cognassier

Que faire des restes de la taille du cognassier ?

Une fois la taille terminée, tout le travail n’est pas fait, il faut encore se débarrasser des restes de branches. Mais qu’en faire ? Plusieurs possibilités s’offrent à nous :

Utiliser un broyeur de branches

Les bio-déchiqueteurs nous facilitent grandement la vie. Ils sont également idéaux pour la culture, car le broyat se répand et enrichit le sol en matière organique. Il existe aujourd’hui sur le marché des broyeurs à usage domestique à la portée de toutes les bourses.

Brûler les branches

Pour ce faire, il faut demander une autorisation à la commune. Il y a des jours où il est interdit de faire du feu, il faut donc s’informer au préalable et demander les autorisations correspondantes.

Faire du bois de chauffage pour les cuisinières, les fours, les cheminées, etc. Pour ce faire, il faut préparer les restes de branches et de troncs, les couper en cubes et en faire des morceaux plus petits, en éliminant les feuilles, que l’on éparpillera sur la récolte. Ce bois peut également être vendu, par exemple aux entreprises qui ont besoin d’un four à bois, comme les boulangeries, les pizzerias, etc.

Caroline Lopez est une experte en décoration d’intérieur et en aménagement, passionnée par la création d’espaces harmonieux et fonctionnels. Avec des années d’expérience dans le domaine, elle partage ses connaissances et ses idées pour vous aider à transformer votre maison en un cocon apaisant.

Comments are closed.