logo univers maison

L’Assemblée nationale a récemment décidé d’interdire les PFAS, ces polluants éternels, dans certains usages non essentiels. Dans cet article, nous allons explorer les alternatives plus sûres pour minimiser notre exposition à ces substances potentiellement nocives.

Introduction aux PFAS et à leur interdiction

Le jeudi 2 avril, l’Assemblée nationale a adopté un projet de loi interdisant certains usages non essentiels des PFAS. Ces substances chimiques ont été utilisées par l’industrie depuis les années 1950 pour leurs propriétés imperméabilisantes, antiadhésives et résistantes à la chaleur. Elles se trouvent dans les mousses d’extinction des incendies, les vêtements, les emballages alimentaires et les ustensiles de cuisine…

Le problème est que ces substances polluantes se dégradent très lentement et persistent dans l’environnement. Au fil des ans, les PFAS s’accumulent dans les sols, l’air, l’eau et les organismes. Elles ne seront désormais plus autorisées à être utilisées dans les cosmétiques, les produits de fartage de ski et les textiles vestimentaires, sauf pour les vêtements de protection destinés aux professionnels de la sécurité.

De nombreuses études ont montré que l’exposition aux PFAS présente des risques de cancer, notamment du rein, et une augmentation du taux de cholestérol.

Les alternatives sûres aux ustensiles de cuisine contenant des PFAS

Pour réduire votre contact avec les PFAS, mieux vaut esquiver les ustensiles qui possèdent un revêtement antiadhésif. Voici quelques alternatives plus sûres pour remplacer ces articles dans votre cuisine :

  • Les ustensiles en acier inoxydable (inox)  : C’est un matériau sûr car il ne contient aucun revêtement antiadhésif susceptible d’être nocif pour la santé. Les ustensiles de cuisine en acier inoxydable ne présentent pas de risques pour la santé.
  • La fonte : Solide et inerte vis-à-vis des aliments, c’est également une alternative sûre ; cependant, elle peut rouiller au contact de l’eau car elle est constituée d’un alliage de fer.
  • Les ustensiles garantis sans PFOA ou PFOS : Il existe des ustensiles certifiés exemptes de PFOA ou PFOS, deux substances PFAS problématiques. Cependant, cette mention peut être trompeuse, car ces PFAS problématiques ont été remplacées par d’autres potentiellement nocives.
Lire aussi :  Économisez sur votre facture d'énergie : L'astuce de grand-mère incroyablement efficace

Choisir des matériaux respectueux de l’environnement

En plus d’opter pour des alternatives plus sûres que les produits contenant des PFAS, vous pouvez également choisir des ustensiles fabriqués à partir de matériaux respectueux de l’environnement. Par exemple :

  • Les ustensiles en bambou ou en bois : Ils sont biodégradables et non polluants, mais nécessitent un entretien régulier pour éviter la prolifération des bactéries.
  • La céramique : Elle est durable, écologique et détient des propriétés antiadhésives naturelles; cependant, elle peut être fragile et se briser facilement.

Faire évoluer ses habitudes de consommation

En plus de choisir des alternatives plus sûres aux PFAS, vous pouvez également adopter certaines pratiques pour réduire votre exposition à ces substances :

  • Évitez d’utiliser du papier sulfurisé ou du film plastique contenant des PFAS pour emballer vos aliments. Préférez les feuilles de cuisson réutilisables en silicone ou une assiette résistante à la chaleur comme alternative.
  • Vérifiez l’étiquetage des produits que vous achetez, afin de savoir s’ils contiennent des PFAS ou des substances potentiellement nocives.
  • Sensibilisez vos proches et votre entourage sur les dangers liés aux PFAS et encouragez-les à faire pareil.

Caroline Lopez est une experte en décoration d’intérieur et en aménagement, passionnée par la création d’espaces harmonieux et fonctionnels. Avec des années d’expérience dans le domaine, elle partage ses connaissances et ses idées pour vous aider à transformer votre maison en un cocon apaisant.